Label E+C-

L’empreinte carbone des bâtiments, il faut agir dès la conception

D’une manière générale, le gros œuvre dans un bâtiment représente à lui seul entre 30 et 50 % de l’émission de gaz à effet de serre (Eges) sur l’ensemble de son cycle de vie au niveau global et au niveau des seuls produits de construction et équipements (PCE) et 15 à 25 % de l’Eges Global.

Afin d’accompagner les concepteurs (Architecte, Bureau d’étude et Promoteur) pour intégrer les différents leviers de réduction de l’empreinte carbone, nous réalisons sur demande et sur mesure des fiches de déclaration environnementales et sanitaires FDES.

Comment EDYCEM peut vous aider

Dès la conception de l’ouvrage, choisir le système constructif le mieux adapté pour une opération de construction dans le cadre du Label E+C-.

  • Énergie : Meilleure traitement des ponts thermiques
  • Énergie : Meilleure isolation thermique (capacité du matériau à résister au froid et à la chaleur : plus la résistance thermique est élevée, plus l’isolant est efficace)
  • Carbone : Choisir une solution contribuant au bâtiment bas carbone (approche globale)

Les équipes d’EDYCEM sont là pour vous accompagner et vous donner des réponses sur le matériau béton.

Le taux de réduction est exprimé par rapport à l’empreinte carbone du béton de référence formulé en CEM I, tel que défini dans le guide de recommandations et d’aide à la prescription établi par la filière « Bétons et empreinte carbone des bâtiments ».

Cette référence théorique en CEM I est celle utilisée par la filière béton et les filières concurrentes, elle est de plus validée par la FFB et la CAPEB.

A partir de cette référence, pour une classe d’exposition et de résistance donnée, l’enjeu réside dans l’obtention d’un taux de carbone le plus bas possible, en conservant le niveau de performance du béton. Les émissions de carbone du béton correspondent au cumul de toutes ses étapes de production, en incluant les distances d’approvisionnement et de transport des matières premières.

Les atouts du béton prêt à l’emploi

Le béton est un matériau qui contribution à la réduction de l’impact carbone du bâtiment.

  • Garantie du matériau (résistance, durabilité, technique maîtrisée…).
  • Répond aux différentes exigences réglementaires (structure, sismique, feu, acoustique, thermique).
  • Données certifiées (FDES) pour le calcul des impacts carbone du bâtiment par le bureau d’études environnementales.
  • Identification claire du produit pour le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre et l’entreprise.

Le référentiel Énergie-Carbone, le label E+C-

Afin de préparer la future réglementation environnementale de la construction neuve sur une base partagée et pragmatique, une expérimentation nationale a été lancée en courant 2016 pour tester en grandeur réelle des niveaux d’ambition nouveaux et les questions de faisabilité. Ce référentiel E+C- fixe des niveaux d’exigences renforcés pour la consommation d’énergie par rapport à ceux de la Réglementation Thermique 2012 d’une part et d’autre part, il vise une réduction de l’empreinte carbone d’un bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie, c’est-à-dire depuis sa construction jusqu’à sa démolition et au recyclage.

L’évaluation de la performance d’un bâtiment relative au bilan énergétique est calculée par un indicateur appelé le Bilan BEPOS.

E+ : Énergie positive

Cet indicateur permet de positionner la performance énergétique du bâtiment suivant 4 niveaux. Pour la consommation d’énergie, le référentiel propose 4 niveaux de performance énergétique du bâtiment qui va du niveau 1, le plus faible correspondant à -5 % par rapport à la RT 2012 jusqu’au niveau 4 qui correspond à un bâtiment ayant un bilan énergétique nulle.

L’évaluation de la performance carbone d’un bâtiment est calculée par 2 indicateurs Eges (global pour l’ouvrage) et EgesPCE (spécifique aux produits de construction et équipement) ces seuils maximums exprimés en kg éq. CO2/m2 de planchers :

  • sur la base d’une Analyse de Cycle de Vie (ACV) du bâtiment,
  • pour une durée de vie de 50 ans.

 

 

C- : Réduction du Carbone

Cet indicateur permet de positionner la performance énergétique du bâtiment suivant 2 niveaux.

Le niveau 1 qui est accessible à tous les modes constructifs et vecteurs énergétiques. Il a pour objectif d’embarquer l’ensemble des acteurs du bâtiment dans la démarche d’évaluation des impacts du bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie et de leur réduction.

Le niveau 2 qui a pour objectif de valoriser les opérations les plus performantes ; Un travail renforcé de réduction de l’empreinte carbone des matériaux et équipements mis en œuvre, ainsi que celui des consommations énergétiques du bâtiment est nécessaire.