Quel est l’effet du froid sur vos bétons ?

Le froid, et notamment le gel, peuvent sérieusement altérer les propriétés des bétons. Le durcissement est ralenti et la résistance finale est moindre.

Pendant le transport, le béton doit être protégé de la pluie et du gel. En cas de gel, le bétonnage n’est autorisé qu’après avoir pris les mesures de protection nécessaires. Celles-ci doivent être maintenues depuis le début de la fabrication du béton jusqu’à la fin du traitement de cure. Elles dépendent de la température ambiante extérieure, de l’humidité de l’air, des conditions du vent, de la température du béton frais, du développement et de la perte de chaleur du béton ainsi que des dimensions du chantier. A moins de prendre des mesures adéquates, la température du béton frais ne doit jamais descendre en-dessous de + 5°C pendant sa fabrication et sa mise en place.

Quelles sont les conséquences de la baisse de température sur les bétons frais ?

Sur béton frais, la baisse de température dans une plage n’atteignant pas le gel, ralentit les réactions exothermiques d’hydratation du ciment.

On constate :

  • Un retard du début de prise
  • Un allongement du temps de durcissement

On observe aussi une augmentation de ressuage (phénomène de remontée d’eau à la surface du béton). Dans ce cas, les dommages sont irréversibles, il est donc extrêmement important d’anticiper l’évolution climatique avant la mise en œuvre et de prendre les dispositions nécessaires. La résistance finale du béton est d’autant plus affectée que le gel du béton est précoce.

Comment préparer vos chantiers l’hiver ?

Les conditions climatiques ont une influence très importante sur la qualité finale du béton. On doit s’en préoccuper dès sa fabrication et jusqu’à sa maturité en passant par son transport, sa mise en œuvre et sa cure.

Quelques mesures de protection sur le chantier :

  1. Ne pas bétonner sur ou contre un béton gelé existant
  2. La température des fers d’armature doit être supérieure à 0°C
  3. La mise en place du béton doit être rapide et suivie immédiatement d’une protection contre les pertes de chaleur et l’évaporation (cette mesure est aussi importante qu’en été). La mesure la plus appropriée est l’utilisation de nattes thermiques
  4. Pour les dalles : prévoir éventuellement un chauffage du coffrage depuis le dessous
  5. Contrôler régulièrement la température ambiante, de l’air et du béton, ainsi que l’évolution de la résistance (par exemple au moyen d’un scléromètre (instrument mesurant la dureté d’un matériau))
  6. Prolonger les délais de décoffrage

Quelles sont les précautions à prendre pour le bétonnage par temps froid ?

Pour réaliser une bonne mise en œuvre par temps froid, il est indispensable de :

  • Adapter la composition de son béton
  • Apporter et maintenir une quantité de chaleur au béton frais
  • Maintenir ces dispositions de protection en place au-delà des délais habituels

 

Pour plus d’informations, téléchargez notre support : Le coulage par temps froid (pdf – 443 Ko)